Comment bien arroser cet été

July 29, 2016

 

 

Réactions des plantes lors d’un épisode de sécheresse

 

1. les plantes transpirent

 

Les feuilles, constituées à 80% d’eau, sont revêtues sur toute leur surface inférieure de stomates comparables aux pores de notre peau. C’est par ces stomates que s’échappe 95% de l’eau qu’elles absorbent. Pourquoi évacuer autant d’eau :  l’effet de “pompe” engendré par l’évapotranspiration des feuilles assure la régulation de sa température interne et crée des différences de pression entre les racines et les feuilles qui assurent la circulation de la sève et l’hydratation des tissus.

 

2. Les plantes calment leur croissance et évitent le soleil

 

Lorsque l'eau se trouve en quantité limitée dans le sol,  la plante limite son activité pour se protéger et limiter ses besoins en eau. Elle cesse de pousser et d’émettre des boutons à fleurs. Les nouvelles feuilles sont souvent plus petites.

Même abondamment et quotidiennement arrosées, les plantes ont tendance à“piquer  du nez” en milieu de journée, puis reprendre leur allure normale en fin d’après-midi. Il s’agit d’une réaction naturelle face à un rayonnement excessif, qui vise à réduire la surface exposée.

 

3. Les plantes émettent plus de racines

 

Les racines peuvent s'étendre dans la terre jusqu'à occuper un volume plusieurs fois supérieur à celui du reste de la plante.

 

4. les plantes arrêtent de transpirer

 

Lorsque l'eau se trouve en quantité très limitée dans le sol, les racines envoient un message chimique aux feuilles qui ferment leurs stomates pour ne plus évacuer d'eau. Mais, il ne s’agit que d’une solution temporaire puisque la fermeture des stomates sur une longue période entrainerait leur mort (voir les nécessités de la transpiration plus haut). En cas de sécheresse prolongée, la plante va laisser mourir tout ou partie de ses feuilles pour rentrer en phase d’attente, comparable à l’hivernage.

 

 

Réactions des jardiniers de Perrache lors d’un épisode de sécheresse

 

Rappel

Nous jardinons sur une couche de sol superficielle : nous ne disposons ni de stockage ni de nappe en profondeur. Au contraire, le sol est très bien drainé pour éviter l'accumulation d'eau sur la toiture. Là où l'arrosage pourrait être remplacé par un bon paillage dans un jardin de pleine terre, il nous faut très régulièrement compléter les apports du ciel par ce que nous jardinons sur un toit. Heureusement, notre terre est de nature argileuse : elle retient plutôt bien l'eau.

 

 

Comment bien arroser cet été ?

 

arroser ”à la fraîche”, voire à la nuit tombée, la totalité de l’eau d’arrosage ira à destination, c’est-à-dire aux racines. Nos plantes auront toute la nuit pour boire à volonté. En pleine journée, l’évaporation due à la chaleur serait trop importante.

arroser généreusement 2 à 3 fois par semaine,  plutôt que un peu tous les jours. Une trop faible quantité d’eau ne descendra pas à plus de 5 cm sous la surface et cet arrosage superficiel régulier incitera les plantes à développer leur réseau de racines à fleur de terre, au lieu de s’ancrer profondément. Selon la qualité du terrain et les espèces, on doit apporter de 5 à 10 litres d’eau par mètre carré à chaque arrosage. Créer une large cuvette autour des pieds pour éviter le ruissellement de l'eau d'arrosage ou de pluie. Arroser "au goulot", c'est à dire au pied, sans mouiller les feuilles, sauf pour les choux ou salades, qui apprécient les bains "à la pomme".

 

Pailler sans ménagement

 

Cette technique de couverture du sol par un matériau biodégradable et sain permet d' un arrosage sur trois et maintient une température bienfaisante au niveau du sol. Elle empêche aussi l’apparition de plantes concurrentes. Sur un jardin "autarcique" comme le notre où l'accès est difficile, nous pouvons utiliser nos déchets de taille, de désherbage ou du compost plus ou moins décomposé.

 

Incorporer du compost

 

Dans la couche superficielle ou directement en surface afin d'améliorer la rétention en eau de votre sol

 

Désherber de manière raisonnée

 

Supprimer uniquement les herbes spontanées qui concurrencent directement les légumes. Ne pas tout désherber systématiquement car la protection du sol par un couvert végétal maîtrisé améliore les conditions de croissance des légumes.

 

 

Un bon binage vaut deux arrosages?

 

Cette pratique est à réserver aux interlignes étroites de légumes. Les grandes surfaces seront plutôt paillées.

Le binage sert à ameublir et aérer la couche superficielle du sol entre les plantes cultivées (contrairement au sarclage qui vise à supprimer les adventices concurrentielles.

En brisant une éventuelle croûte de surface qui se forme sous l'effet de l'arrosage et de la pluie, la pénétration de l'eau dans le sol est facilitée. L'évaporation de l'eau du sol est également limitée. En effet, le binage permet de créer des conditions qui empêchent les remontées d'eau par capillarité vers la surface et de casser les fissures qui apparaissent dans le sol lorsque celui-ci est très sec. Le travail du sol par le binage entraine son aération et son réchauffement, ce qui accélère temporairement le processus de minéralisation de la matière organique, permettant une libération d'azote disponible pour les plantes. Ce phénomène se traduit souvent par une meilleure santé des plantes qui deviennent plus vertes et poussent mieux. L'effet constaté ressemble à celui d'un apport d'engrais « coup de fouet ».

Surveiller l'arrosage automatique !

Notre terrasse dispose d'un arrosage automatique par aspersion qui date de 40 ans environ (ce qui est exceptionnel). Il a tendance à disjoncter, nous devons donc le garder à l'oeil. Pour information, il fonctionne uniquement les lundi, mercredi et vendredi à partir de 5h du matin durant 25min. Bien sûr, il ne suffit pas à faire vivre nos jardins l'été, mais il aide à passer la saison sèche.

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

September 9, 2016

August 30, 2016

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • w-facebook